Le Wu Shu au service des Forces de Défense et de Sécurité

10 février 2011

0502201111440002.jpgdscf2722.jpgdscf2724.jpgdscf2713.jpgdscf2757.jpg

C’est au cours de la 10ème édition de la Journée de la Défense, organisée le 5 février 2011 à la Base Aérienne 01, qu’a eu lieu les démonstrations des arts martiaux , en particulier le Wu Shu par les athlètes des clubs des forces de défense et de sécurité. Il s’agissait des clubs de l’Armée de Terre et de la Garde Républicaine. Des démonstrations de Sanda, de Shina, de Nan Quan et de Nan Dao sous la supervision du DTN de la FEGAWU Me Jean Roch IPOMO, Juge arbitre et Expert Afrique de Wu Shu.

Pour le compte du Club de l’Armée de Terre, Me LAMA, assisté de Me Roch NDONG,  a préparé ses athlètes à des exercices de Wu Shu qui ont séduit le public venu nombreux et parmi  lequel assistait le Président de la République, chef de l’Etat son excellence Ali BONGO ONDIMBA accompagnés des officiers généraux des corps d’armées. Le temps était ensoleillé pour permettre la réussite de cet évènement. Le Club de la Garde Républicaine a également mise en oeuvre des mouvements dans les disciplines codifiées telles que le Sanda et les combat de Nan Gun, tout cela sous la conduite du DTP Styve BOUASSA, Instructeur certifié de l’Université Chinoise de Shan Dong et entraîneur national de la FEGAWU.

Le Clou des démonstrations a été le franchissement d’obstacles qui a soulevé une salve d’applaudissements de tous les spectateurs. C’est Me LAMA, Champion militaire d’acrobaties et Expert Afrique de Wu Shu, qui est, d’un saut périlleux acrobatique, passé au-dessus d’un véhicule de marque Toyota Condor. Vous pouvez admirer les photos mises dans l’album intitulé « Wu Shu FDS ».

D’autres démonstrations ont été également  présentées par le club de la GR, notamment le maniement du Tonfa, matraque auto-défense, utilisée par les forces de sécurité dans notre pays.

Stage national de formation des instructeurs de ligues

13 octobre 2010

img1683.jpgphotosstage28.jpg

C’est au bout de six jours d’intense effort, du 20 au 26 septembre 2010,  que les 23 stagiaires des ligues de l’Estuaire, du Moyen-Ogooué, de la Ngounié et du Woleu-Ntem se sont vus décernés les parchemins d’instructeurs certifiés et d’instructeurs assistants par Monsieur Valère ATEBA, Conseiller et représentant Monsieur Léon FOLQUET, le président du Comité Olympique Gabonais. Organisé sous l’égide du Ministère des Sport, le deuxième Vice-président de la FEGAWU, Yves Roger MOUANAMBATSI a félicité le courage et les progrès des stagiaires qui ont eu l’occasion d’apprendre de nouvelles techniques de  Wushu, mais surtout les aptitudes pédagogique et didactiques à transmettre la pratique des arts martiaux chinois en tant qu’instructeurs.s

Autour de Maître Jean Rock IPOMO, directeur technique national, il y avait Me Boukika Paulin pour l’atelier lié aux techniques de base; les entraineurs nationaux Styve BOUASSA et Arnaud BOUKOKA qui étaient appuyé par l’instructeur Louis Roi YOUBOUNANGOYE se sont occupés du Nan quan (boxe du sud), du  Nan dao  (maniement de du sabre) et du Nan gun (maniement du bâton). La boxe chinoise  – Sanda ou sanshou -  qui tient souvent la vedette dans tous les tournoi de Wushu, était dirigé par Me Christian Roch NDONG appuyé de l’entraineur national Thierry TSINGA.

Une semaine durant,  les 23 stagiaires des ligues, dont une seule fille,  ont eu l’opportunité de s’améliorer dans les enseignements des arts martiaux chinois dont le Professeur Luc BENDZA, président de la FEGAWU,  s’est donné pour objectif principal dans sa lettre de cadrage pour cette saison:  « un instructeur, un club ». A cet effet, pour le 2ème vice-président, Yves Roger ,MOUANAMBATSI, cet objectif doit permettre une meilleur vulgarisation du Wushu dans les écoles, les collèges et les lycées du Gabon, voire les instituts et écoles d’enseignement supérieur tels que l’ENEF et surtout l’INJS (institut national de la jeunesse  et des sports).

Parlant de l’unique instructeur fille, Maïtée MBALENDA du Moyen-Ogooué, elle a fait preuve de beaucoup de courage et d’abnégation pour obtenir sa certification d’instructeur de ligues. « Au début c’était difficile d’être la seule fille parmi les garçons, mais j’ai réussi » a t-elle déclaré à la fin du stage national de formation des instructeurs de ligues.

De passage à Libreville pour des raisons professionnelles, le Premier Vice-président de  la FEGAWU, Barnabé LANGUI, a pris le temps de venir saluer et encourager les 23 stagiaires dont un seul de  la province du Haut-Ogooué, Yoan Barky dont le progrès sont très probant car,  âgé de 15 ans, il est le plus le jeune instructeur de ligue et a présenté une évaluation d’excellente qualité.

Le Wushu est actuellement l’art martial du développement du corps et de l’esprit, lorsqu’on mentionne la pratique du taï shi et du shina à tout âge. L’initiation au Wushu peut alors intervenir dès l’âge de 5 ans et on peut continuer à le pratiquer jusqu’à 90 ans. Pratiquer le Wushu, c’est le sport, c’est la santé et le bein-être de vivre.

Don d’équipements sportifs du Député Richard Auguste ONOUVIET

23 juin 2010

photo0081.jpgphoto0073.jpgphoto00711.jpgphoto00841.jpg

Dans le cadre du soutien à  la jeunesse sportive de son fief électoral, le député Richard Auguste ONOUVIET vient encore de poser une action d’encouragement et de promotion du sport en dotant la ligue de Wushu de la Fédération Gabonaise de Wushu d’un don de matériels sportifs. Ce don, essentiellement constitué de plastrons, casques, gants, coquilles et protège-tibias , servira à la pratique du Sanda ou boxe chinoise pour les jeunes pratiquants de Wushu de la ligue du Moyen-Ogooué. Ce 20 juin 2010 à la suite d’une assemblée générale, la ligue a été restructurée et installée par le 2ème Vice président de la FEGAWU, M. Yves Roger MOUANAMBATSI , en présence du Directeur provincial des sports, M. Alain BENGANG.

En remettant ce don de la part de l’honorable Richard Auguste ONOUVIET, le 2ème Vice président a encouragé les sportifs des trois clubs de  la ligue du Moyen-Ogooué à  tirer profit de ces équipements sportifs et de bien se préparer pour les prochaines compétitions qui se dérouleront à Lambaréné en août prochain lors des festivités du cinquantenaire de la fête de l’indépendance.

La ligue du Moyen-Ogooué, une des cinq ligues que compte la FEGAWU, est parmi les plus anciennes dont l’Estuaire, le Haut-Ogooué, la Ngounié et le Woleu-Ntem. Cette ligue, mise en place depuis 2003, a connu quelques difficultés de fonctionnement avec le départ pour des raisons professionnelles de certains membres de son bureau. En 2010, le bureau fédéral a alors songé, au cours d’une assemblée générale extraordinaire,   à une restructuration afin de relancer les activités de la saison 2009/2010. A cette occasion,  le Directeur Technique National, Maître Jean Roch IPOMO assisté de son instructeur Arnaud BOUKOKA ont animé un stage de Sanda pour les plus grands et une initiation au Tao lu ou technique à mains nues pour jeunes enfants âgés de six à 12 ans.

Au cours de la dernière coupe du Gabon dite coupe du Pr Luc BENDZA,  Maïtée MBALENDO du Moyen-Ogooué a décroché la médaille d’argent en Sanda de la catégorie féminine.  Le Professeur Luc BENDZA, Expert mondial et conseiller Technique de Wushu à la Fédération Internationale de Wushu, a mis en place la FEGAWU dans l’action de la vulgarisation et la promotion des arts martiaux chinois au Gabon et en Afrique.

Le bureau restructuré de la ligue se compose de :

-          Lauthy Speed MOUBDOUNGA, Président,

-          Guy Thierry Aristide MAYOMBO, Vice-président,

-          Jean François BOUNGUENDE, Secrétaire Général,

-          Christiane NKOGHE née MBILI, Trésorière générale,

-          Robert MAKOUKOU, Directeur technique provincial,

-          Jacques KELLO, Conseiller Technique.

Des jeunes dans la pratique du Nan quan – FEGAWU

10 mars 2010

Jeunes pratiquants Jeunes Club Pô quanCompétition des jeunesJeunes prantiquants en démonstration à Ntoum

Dans son action de vulgarisation et promotion, la FEGAWU met l’accent sur la formation des jeunes dans les établissements scolaires du Gabon en général, et à Libreville en particulier. L’initiation est axée sur les techniques à mains nues, le maniement du bâton et du sabre. Le taï chi et le Shina (self défense) les disciplines sont les mieux appréciés par les adultes professionnels qui les pratiquent tous les dimanches sous la conduite de Maître Jean Roch IPOMO.

La promotion du kung fu Wushu au Gabon

8 mars 2010

Maître en arts martiaux, le Gabonais Luc BENZA  vit depuis plus de 20 ans en Chine. Acteur et cascadeur à Beijing (Pékin), il est également directeur de combats (chorégraphie des combats). Expert mondial et Conseiller technique pour la Fédération Internationale d’Arts Martiaux – International Wushu Federation, il oeuvre pour la promotion de sa discipline, le Wushu, afin qu’elle devienne un sport olympique. Le Professeur Luc BENZA est effectivement celui qui a amené la pratique du Wushu à travers l’Association Gabonaise de Wushu (AGAWU) créée en 1992 pour la promotion et la vulgarisation du des arts martiaux chinois dans tout le Gabon

En 2007, après avoir mis en place quatre ligues sur le territoire national, l’AGAWU se mue en fédération nationale grâce son action sur le terrain, mais surtout lors du stage international de Wushu initié et organisé par l’inébranlable Luc BENZA accompagné de deux experts venus droit de l’Association Chinoise de Wushu, partenaire pour le développement du Wushu en Afrique en général et au Gabon en particulier.

Professeur Luc BENZA Pr. Luc BENZAPr Luc BENZA taï shi session